FORMATIONS EN LANGUES

INGENIERIE ET DIDACTIQUE

La présidence d’Obama sous format d’atelier débat

La présidence d’Obama terminée, Glotte-Trotters vous propose sa revue de presse sur son départ de la Maison Blanche et un bilan contrasté de ses deux mandats sous forme d’un atelier débat en anglais.

La présidence d’Obama : le discours d’adieu

La présidence d’Obama s’est terminée par un discours d’adieu émouvant le 10 janvier 2017 à Chicago, sa ville d’adoption. Barrack Obama était bien entendu accompagné de sa femme Michelle et du vice-président Joe Biden. Il affirme que  l’Amérique est aujourd’hui “meilleure et plus forte” que lorsqu’il était arrivé au pouvoir en 2008 et fait, en bon homme politique, un bilan positif de ses deux mandats à la tête de la première puissance mondiale.Citant les créations d’emplois, la couverture santé ou encore la mort d’Oussama Ben Laden, le Président sortant a ensuite prononcé un long plaidoyer pour la démocratie.

Habilement, le président Obama demande à ses concitoyens tout au long de son discours d’être prudents envers des mesures ou déclarations de Donald Trump sans directement les citer. En effet, il est d’usage aux Etats-Unis qu’entre l’élection et l’entrée en fonction du président élu, le président sortant s’abstienne de prendre de grandes décisions, et le président entrant attend son discours d’investiture pour annoncer les grandes mesures de politique intérieure ou extérieure. Cependant, Donald Trump n’ayant pas hésité à annoncer qu’il ferait fi des mesures décidées par Barrack Obama sitôt entré à la Maison Blanche (comme par exemple le plan Obamacare dont Donald Trump a annoncé l’abandon en faveur d’une assurance-santé “pour tous”), le discours d’adieu du 44ème président des Etats-Unis  a fait référence aux dernières et récentes annonces de la présidence Obama notamment sur le dossier sensible israélo-palestinien.

Pour ceux qui souhaiteraient découvrir intégralement la dernière allocution  officielle du Président Obama, vous pouvez soit l’écouter sur le site officiel de la Maison Blanche, soit lire la transcription annotée de son discours sur le site du journal The Guardian. Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez directement cliquer sur l’un des deux liens ci-dessous.

Obama’s farewell address

Obama’s speech in full

Sa farewell adress est à l’image du personnage : pleine d’espoir dont l’essence se résume par les mots suivants faisant écho à sa campagne pour devenir Président des Etats-Unis : “Yes we did. Yes we can”. Pourtant, la majorité des Américains semble faire un bilan mitigé de la présidence d’Obama. Voici la revue de presse de Glotte-Trotters sur les principaux thèmes de ses deux mandats.

La présidence d’Obama : un bilan contrasté

La présidence d’Obama marque dès le départ un tournant dans la vie politique américaine, puisqu’il est le premier Afro-Américain ayant accédé à la présidence des États-Unis. Ce point va d’ailleurs très vite devenir sensible, certains Américains allant jusqu’à remettre en cause les origines du jeune Président élu, fils d’un Kényan noir et d’une Américaine blanche du Kansas. La présidence d’Obama a permis au pays d’avancer sur la question sensible du racisme bien qu’il y ait toujours de nombreuses affaires de violences policières aux dépens de la communauté noire.

pour tout savoir sur l’origine et le passé de B.O

Sur le terrain économique, le pays atteint presque le plein-emploi. Le déficit est réduit, neuf-cent-mille emplois ont été créés, et l’industrie automobile va bien.Aujourd’hui, la croissance américaine est estimée en rythme annualisé à 3%, grâce au plan de relance mis en place lors de la présidence d’Obama. Néanmoins, les déficits publics sont importants et, par conséquent, la dette publique a nettement augmenté. Les inégalités sont aussi de plus en plus importantes aux Etats-Unis.

Pour réduire les inégalités en termes d’accès aux soins, le gouvernement démocrate a mis en place le plan Obamacare. Grâce à la présidence d’Obama, le nombre d’Américains sans assurance maladie est tombé à 13,2 % de la population depuis l’entrée en vigueur de la réforme de la santé lancée en 2010. Mais Donald Trump pourrait abroger la loi Obamacare, ce qui réduirait à néant les efforts et progrès réalisés en matière de santé publique.

Enfin,  peu après son investiture  au Caire, Barack Obama prononçait un discours qui allait lui valoir d’obtenir le prix Nobel de la paix. Ces accords historiques avec l’Iran et Cuba représentent deux tournants géopolitiques historiques de la présidence d’Obama. Ce que le médaillé de la paix déplore toujours, ce sont les fusillades meurtrières qui continuent de frapper encore régulièrement les Etats-Unis. Il y a d’ailleurs fait allusion dans son discours d’adieu.

L’atelier débat permet à l’ensemble de nos apprenants de niveau intermédiaire à avancé à participer à des échanges oraux structurés riches en vocabulaire immédiatement mobilisable. L’atelier débat de Glotte-Trotters laisse également une part importante aux apports culturels des pays du monde anglophones. Nos formateurs des 4 coins du monde sont des ambassadeurs passionnants qui aiment donner leur point de vue et argumenter avec vous.

Pas de commentaires

Sorry, the comment form is closed at this time.