FORMATIONS EN LANGUES

INGENIERIE ET DIDACTIQUE

D’après l’article de Mattea Battaglia, paru dans le journal Le Monde, les élèves français sont loin de briller dans les enquêtes internationales qui évaluent leurs compétences en langues vivantes. Glotte-Glotters vous propose une synthèse de cet article.

Les français, mauvais élèves en langues vivantes ?

Dans les enquêtes internationales, et en particulier dans la dernière étude européenne, les élèves français figurent dans les derniers rangs en langues étrangères. En effet, bien moins de la moitié le niveau de base après 7 années d’études de la langue cible à l’école. Ceci signifie que plus de la moitié d’entre eux ne sont pas capables de comprendre le sens de phrases courantes et de se faire comprendre. Et la comparaison des résultats dans les diverses enquêtes au fil des années ne va pas dans le bon sens !
La journaliste explique l’importance de commencer l’apprentissage des langues étrangères dès le plus jeune âge en dehors du cadre scolaire. Elle insiste aussi sur l’intérêt de favoriser des échanges réguliers. Ses propos s’appuient sur le témoignage d’un spécialiste des langues vivantes :

“L’enseignement doit accorder une place plus importante à l’échange, à la communication, pour ne pas rester académique.”

Le point de vue de Glotte-Trotters sur la question

L’élève français n’est pas moins doué pour la langue de Shakespeare ou celle de Cervantes que n’importe quel autre élève européen. Il suffit de s’inspirer des méthodes qui ont fait leurs preuves dans le pays le plus fort en langues vivantes de toute l’Europe : la Suède.
C’est pourquoi chez Glotte-Trotters l’oral est privilégié. Les cours collectifs sont en petit nombre de participants pour privilégier les interactions avec les formateurs natifs.
Les encouragements de notre équipe vous aident à gagner la confiance suffisante pour vous s’exprimer. Les erreurs font partie de l’apprentissage et c’est grâce au feed-back du formateur lors des échanges que vous vous corriger naturellement, sans apprendre des règles par cœur !
En Suède, 82 % des adolescents de 15 ans ont déjà une bonne maîtrise en langues étrangères. Pourquoi ? Tout simplement parce que la Suède se focalise sur l’apprentissage des langues vivantes des élèves les plus jeunes. Et chez Glotte-Trotters, nous savons qu’ils ont raison ! C’est avant 12 ans qu’apprendre les langues est le plus facile.
Mais il n’y a pas de fatalité. Après, c’est la motivation la clé de la réussite. On apprend plus facilement en s’amusant. Notre méthode ludique vous permettra de mettre de côté l’académisme typiquement français.